Donald Judd, artiste américain minimaliste

Donald Judd, un artiste américain associé au minimalisme. Cet artiste contemporain créa des sculptures devenuent célèbres pour leur style minimal.

Donald Clarence Judd (1928-1994) est un artiste américain associé avec le minimalisme, mouvement duquel il se dissocie pourtant farouchement.

Donald Judd Chinati Foundation

En cherchant l'autonomie et la clarté de l'objet dans son ouvrage, Judd enclenche une vague de travaux apparemment effervescents qui défient le terme « minimalisme ». Néanmoins, il est généralement considéré comme le principal représentant du minimalisme, et son théoricien le plus important à travers des écrits séminaux tels qu’« Objets spécifiques » (1964).

Contexte et éducation

Judd est né à Excelsior Springs, Missouri. Il a servi dans l'armée de 1946 à 1947 en tant qu'ingénieur et a commencé ses études en philosophie en 1948 au Collège de William et Mary. Il a par la suite effectué un transfert à la Columbia University School of General Studies, où il obtient un diplôme en philosophie. Il étudie pour une maîtrise en Histoire de l'art sous Rudolf Wittkower et Meyer Shapiro. Toujours à Columbia, il suit des cours du soir à l'Art Students League de New York. Il finance toutes ses études en écrivant des critiques d'art pour des revues d'art américaines d'envergure entre 1959 et 1965. En 1968, Judd achète un bâtiment de cinq étages en fonte, conçu par Nicholas Whyte en 1870. Cet édifice lui servira de résidence et de studio à New-York. Au cours des 25 années suivantes, Judd rénove le bâtiment étage par étage, en y installant parfois des œuvres qu'il achète ou commande auprès d'autres artistes.

Carrière d'artiste contemporain

Dans les années 1940, Donald Judd commence à pratiquer en tant que peintre. Sa première exposition personnelle, une présentation de peintures expressionnistes, s'ouvre à New-York en 1957. Du milieu des années 1950 à 1961, alors qu'il expérimente avec la gravure sur bois, Judd se déplace progressivement du figuratif vers une imagerie de plus en plus abstraite, tout d'abord en sculptant des formes organiques arrondies, puis en passant à l'artisanat minutieux de lignes droites et d'angles. Son style artistique passe loin des médias illusoires et a embrasse les constructions dans lesquelles la matérialité est centrale.

En 1963, Judd met en place un vocabulaire essentiel de formes - piles, boîtes, progressions - qui le préoccupent pour les 30 prochaines années. Des matériaux humbles comme les métaux, le contreplaqué industriel, le béton et le plexiglas imprégné de couleur marquent sa carrière. La première structure boîte de sol de Judd est terminée en 1964, et sa boîte en plexiglas suit un an plus tard. Aussi en 1964, il commence à travailler sur les sculptures murales. Alors que Judd exécute ses premières œuvres lui-même (en collaboration avec son père Roy Judd), en 1964, il commence à déléguer la fabrication à des artisans professionnels et des fabricants (tels que les Frères Bernstein), à partir de ses dessins.

Alors qu'il abandonne la peinture pour la sculpture dans les années 1960, il rédige l'essai manifeste « Specific Objects » en 1964. Les œuvres que Judd ne son ni classables comme de la peinture ou de la sculpture et il refuse de les catégoriser, soulignant qu'elles n'ont pas été sculptées, mais fabriquées par des artisans, utilisant des procédés industriels. Le fait que l'identité catégorique de ces objets est elle-même en question et qu'elles évitent l'association facile avec des conventions usées et trop familières leur donne une partie de leur valeur, selon Judd. Il présente deux oeuvres à l'exposition séminale « Primary Structures » de 1966, au Musée juif de New York, où, au cours d'une discussion de groupe du travail, il conteste l'affirmation de Mark di Suvero selon laquelle les vrais artistes font leur propre art. Il répond que les méthodes ne devraient pas avoir d'importance tant que les résultats créent de l'art, un concept révolutionnaire dans le processus de création. En 1968, le Whitney Museum of American Art organise une rétrospective de son œuvre, qui ne comporte aucune de ses premières peintures.

En 1968, Judd achète un immeuble de 5 étages à New York qui lui permet d'entreposer son travail de manière plus permanente que ce qui était possible dans les galeries ou les expositions de musées. Plus tard, il insistera fortement pour avoir des installations permanentes pour ses œuvres et celles des autres.

Des oeuvres contemporaines plus matures

Au début des années 1970, l'art de Judd s'amplifie et se complexifie. Il a commence à faire des installations dans des pièces entières qui transforment les espaces eux-mêmes en une aire de jeux où son art devient une expérience viscérale et physique. Son travail, tout au long des années 1970 et 1980, est radical et fait fi des idéaux classiques européens de la sculpture figurative. Judd croit que l'art ne devrait pas représenter quoi que ce soit, qu'il devrait se tenir debout sur lui-même et simplement exister. Son esthétique suit ses propres règles contre l'illusion et la fausseté, ce qui produit des œuvres claires, fortes et précises. Soutenu par une subvention de la National Endowment for the Arts, le Northern Kentucky University engage Judd pour une sculpture en aluminium de 9 pieds qui est dévoilée au milieu du campus de l'école en 1976. Une autre sculpture sur béton avec armatures en acier est installée au parc de sculptures Laumeier en 1984.

Dans les années 1980, il explore d'autres matériaux, dont l'acier Cor-ten et l'émail sur aluminium. Le travail de Judd avec l'émail sur aluminium élargit considérablement sa palette de couleurs industrielles, précédemment limitée aux couleurs du métal anodisé et du plexiglas. Une seule œuvre de Judd en granit est connue à ce jour.

Architecture et conception de mobilier

Dans ses dernières années, Judd travaille les meubles et l'architecture. Son premier meuble est conçu en 1973, quand il déménage de New York à Marfa. Les premiers meubles de Judd sont faits de pin rude, mais Judd affine continuellement la construction. Plus tard, il travaille avec la tôle. Les oeuvres de design incluent des chaises, des lits, des étagères, des bureaux et des tables. Juste avant son décès, il travaille sur des dessins pour une fontaine commandée par la ville de Winterthur en Suisse et une nouvelle façade en verre pour une station de chemin de fer à Bâle en Suisse.

Vie personnelle de l'artiste

Judd épouse la danseuse Julie Finch en 1964 (ils divorceront par la suite) et est père de deux enfants : un fils, Flavin Starbuck Judd et une fille Rainer Yingling Judd. Il décède à Manhattan d'un lymphome non hodgkinien en 1994. Il avait des résidences à Manhattan, Marfa, au Texas et à Küssnacht am Rigi, en Suisse.

Auteur : arts3 Arts3 Network Amateur d'art contemporain


Autres articles sur l'art contemporain


Livres d'art
Donald Judd
Mobilier par l'artiste Donald Judd

Artistes-contemporain.com | Guide des artistes peintres contemporains célèbres et connus